أخبار محليةاخبار بالفرنسيةشبيبة القبائل

MELLAL CHARGE ENCORE HANNACHI «Il est allé voir le DJS et le ministre pour reprendre la JSK et m’enlever»

»«Celui qui n’accepte pas la défaite ou le nul, qu’il reste chez lui, ce n’est pas la peine qu’il supporte la JSK» » «On ne sait pas où sont passés les trophées du club volés, mais on fera des répliques pour les mettre dans le musée du club»

Invité hier sur le plateau de radio web Jow, le président de la JSK n’a pas été du tout tendre avec l’ancien président Mohand Chérif Hannachi qu’il accuse toujours d’avoir comploté contre lui. “Il était chez le DJS et le ministre pour leur dire qu’il veut reprendre la JSK et qu’on doit m’enlever.”, a-t-il révélé lors de son intervention.

«Il leur a même dit que Mellal est un danger pour la JSK 


Très remonté contre l’ancien président qu’il estime être derrière la campagne de dénigrement orchestrée contre lui, le président actuel des Jaune et Vert de la JSK a confié que celui-ci voulait à tout prix sa tête. “Il leur a même dit que je suis un danger pour la JSK J’ai aussi un témoin avec lequel il était en contact pour utiliser les réseaux sociaux dans le but de provoquer ma destitution”, a-t-il accusé.

«Je ne pourrai jamais me réconcilier avec lui»

 Interrogé par l’animateur de l’émission sur l’initiative de certains sages à Tizi Ouzou afin de le réconcilier avec l’ancien président, le boss des Canaris du Djurdjura a écarté toute réconciliation avec lui. “Lorsque j’étais venu à la JSK, je l’avais rencontré et je lui avais proposé plusieurs choses. Mais il n’a pas accepté son départ de la JSK. Au moment où on recrutait et on effectuait notre préparation, il se réunissait avec des gens en vue de me destituer. Il croit que la JSK c’est sa propriété privée. Ce n’est pas une personne avec laquelle je peux faire la réconciliation. Il m’a touché dans mon amour propre et je ne le lui pardonnerai jamais”, a-t-il annoncé.

«La justice tranchera entre nous deux »

 Lors de son passage sur radio web Jow, le président des la JSK a indiqué que lui-même a déposé une plainte contre Hannachi. “Lui a dépose une plainte. Moi aussi j’ai déposé une plainte contre lui, c’est la justice qui va trancher. Je n’ai pas de problème avec lui. Le problème qui se pose est que ces gens doivent nous laisser travailler. Ils ont critique

l’équipe et le staff avant même l’entame de la saison.”

«Si quelqu’un a des moyens, je suis prêt à partir à condition qu’il me rembourse» Suite à la campagne orchestrée contre lui, le premier responsable du club a déclaré sur radio web Jow qu’il est prêt à céder à sa place à un autre. “S’il y a quelqu’un qui a les moyens et qui a d’autres idées, il sera le bienvenu. I va me rembourser et je pars, il ny a aucun probleme.”

«Je ne me suis pas soumis, j’ai rencontré le ministre pour homologuer le stade pour les poules»

En raison de tout ce qui a été dit sur sa rencontre avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, le président de la JSK a profité de son passage sur radio web Jow pour clarifier les choses. “Sur les réseaux sociaux, on a dit après ma rencontre avec le ministre que je me suis soumis, or ce n’est pas le cas. C’est un Algérien comme moi, il y a eu une petite guerre entre nous, mais tout est rentré dans l’ordre. Hamdoulah, le ministre écoute les présidents de club. J’ai été le voir pour l’homologation du stade. On n’a pas de certificat de la FIFA (qualité de la pelouse) et je me suis rapproché du DJS, du wali et le ministre est là pour servir tous les clubs. Je suis là pour défendre les intérêts de mon club et non pas faire de la politique. Ces gens doivent se réveiller pour ne pas casser le club ceux qui veulent aller de l’avant. J’ai attiré l’attention du ministre et il a appelé les concernés en vue d’homologuer le stade du lerNovembre-1954 en vue de la phase des poules”, a-t-il expliqué.

«Si notre stade n’est pas homologué, on jouera les poules à Béchar>

 Toujours concernant sa rencontre avec le ministre, le président des Jaune et Vert de la JSK a ajouté: “Avec la qualification de l’USMA et du PAC, le 5-Juillet ne sera pas disponible. Si notre stade n’est pas homologué, on va aller jouer à Béchar.”

“Je me suis réconcilié avec Medouar»

 Abordant ses relations avec Medouar, le boss de la JSK dira sur radio web Joy: “Medouar, je ne l’ai pas vu depuis un bout de temps. Je me suis reconcilie avec lui et on a enterré la hache de guerre, lui fait son travail et moi le mien. J’ai été allé loin dans mes déclarations. J’étais nouveau et ils veulent me léser en changeant la programmation du match 48 heures avant son déroulement.”

«Dumas m’a dit que si tu m’as ramené pour des titres, tu te trompes» 

Le président de la JSK n’a pas raté la tribune qui lui a été offerte pour revenir sur le limogeage de Dumas. “Je vais expliquer aujourd’hui pourquoi j’ai enlevé Dumas. On avait parlé avec lui des objectifs du club et il m’avait dit qu’il ne va pas jouer la Champions League africaine. Il m’avait ajouté que c’est un formateur et que si je l’ai ramené pour gagner des titres, je me trompe. Je ne devais pas attendre qu’il perde 4 ou 5 matches pour l’enlever ou comploter contre lui. J’ai de très bonnes relations avec lui. Velud dispose d’un CV riche. On l’a consulté dans le recrutement et on lui a tracé nos objectifs. Il y a aussi le directeur technique Chay qui a une longue expérience”, a-t-il clarifié.

«Si on recrute au mercato, ce sera un seul joueur»

Au sujet du renforcement de l’effectif, le président de la JSK a révélé : “Je n’aime pas parler du recrutement. On vient juste de sortir du mercato estival. L’entraîneur a le choix puisqu’on a 26 joueurs et des jeunes. Il reste près de trois mois pour mercato hivernal et on a tout le temps pour voir. Je ne vais pas casser mon groupe. Si je recrute, je ne recruterai qu’un seul joueur. Je n’aime pas les noms, car je fais confiance aux joueurs moyens qui ont une marge de progression. Notre masse salariale n’est pas énorme. Il ya quelques retards dans les salaires, mais par rapport aux autres clubs on est les meilleurs.”

«Le stade de Boukhalfa sera réceptionné en mars 2020, mais on aurait construit deux Bernabeu avec l’argent dépensé pour sa construction>

Pour le nouveau stade de 50 000 places, le chairman de la JSK se dit surpris par tout ce retard. “Le ministre m’a confié que le nouveau stade sera prêt en mars 2020. Avec tout l’argent dépensé (environ 5 000 milliards de centimes, on aurait pu construire l’équivalent de deux Bernabeu. Dès ma venue, j’ai dit quil faut une enquête. C’est grave qu’on attende ce stade depuis 12 ans”, s’est interrogé le boss de la JSK lors de son passage.

«Oukaci a bien répondu à ses détracteurs»

 Le président n’a pas tari d’éloges sur Oukaci après son but face à l’ESS. “Lorsqu’on a récupéré Oukaci, on nous a critiqués. Il leur a répondu face à l’ESS. Il sera un grand joueur dans le futur, je l’aide pour qu’il revienne à son meilleur niveau”, l’a-t-il défendu sur radio web Joy.

« 80% des supporters sont avec moi» 

Affirmant qu’il ne laissera personne s’immiscer dans sa gestion, le président de la JSK a souligné lors de son intervention que la plupart des supporters sont avec lui. “80% des fans de la JSK sont avec moi. Il n’y a que 10% ou 15% auxquels je ne plais. Ce n’est pas la rue qui commande, mais c’est moi. La situation a changé et personne ne peut m’imposer un joueur. C’est nous qui recrutons et ce ne sont pas les réseaux sociaux. Ces derniers sont en train de casser la JSK en induisant les gens en erreur. Dieu merci, l’entame de la saison a été une réussite et la qualification pour les poules était une réponse à ceux qui critiquaient les recrues. Le premier objectif a été atteint, on doit se concentrer maintenant sur le championnat afin de gagner un titre cette saison, j’ai trouvé la JSK dans la rue entre les mains des voyous. Les comptes étaient fermés et il n’y avait pas d’argent. On l’a sauvée de la relégation et on a joué la finale de la coupe d’Algérie. Pour moi, la saison dernière, on était le champion vu ce qui s’est passé. Si j’avais dit à mon arrivée que je vais faire tout ça, ils vont dire que je suis un menteur, qu’il ne connaît rien et qu’il vient juste pour parler.”

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

زر الذهاب إلى الأعلى