اتحاد العاصمةاخبار بالفرنسيةشباب قسنطينة

ARROUSSI Serrar ne m’a ni parlé ni téléphoné depuis qu’il a quitté l’ESS”

«Je vais ester Benaderahmane en justice s’il ne s’excuse pas»
L’arrière clubiste KhairEddine Arroussi dément énergiquement avoir parlé au manager de Soustara Serrar depuis qu’il a quitté son ancien club l’ESS, la veille du match CSC USMA comme l’a déclaré le dirigeant de la JSK Benaderahmane .

A tête reposée, voulez-vous commenter le dernier match joué contre la JSK et qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive?

Bien que mes coéquipiers et moi ayons joué contre l’USMA sans sept des habituels titulaires de l’échiquier de notre club, nous avions abordé le dernier match pour le gagner et démontrer que nous respections l’éthique sprtive. Malheureusement, nos adversaires, plus chanceux que nous, ont réussi logiquement à glaner les trois points, car ils avaient su concrétiser 3 des occasions qu’ils se sont procurées et nous une seule.

Le président de la JSK Mellal a annoncé qu’il est convaincu que vous avez levé le pied face à I’USMA ; qu’avez-vous à lui répondre?

Le président de la JSK a tort de déclarer à la presse que mes coéquipiers et moi avions laissé I’USMA glaner les 3 points et remporter le titre. Quitte à me répéter, Dieu m’est témoin, nous avons perdu logiquement la rencontre face à Soustara, qui était au grand complet, car nous étions amoindris par sept de nos habituels potentiels titulaires et, surtout, par la sortie prématurée de notre gardien Limane et notre défenseur Zaalani qui, blessés, n’ont pas joué le second half. Puisque vous me donnez l’occasion, je voudrais répondre à Benaderahmane de la JSK qui a déclaré que le manager de l’USMA Serrar m’a appelé la veille du match.

Vous avez le droit de répondre au dirigeant de la JSK que Serrar vous a appelé avant la rencontre…

Le dirigeant de la JSK Benaderahmane, qui a déclaré que j’ai été appelé la veille du match CSC-USMA par le manager usmiste Serrar, a menti car, pour votre information, je n’ai plus parlé avec ce demier depuis qu’il a quitté la présidence de mon ancien club l’ESS, à ce jour. Puisque vous me donnez l’occasion, je voudrais qu’il sache que je n’ai jamais mangé de ce sale pain durant toute ma carrière et que, comme il m’a beaucoup affecté par sa déclaration mensongère, je me remets à Dieu le Tout Puissant. Je vais l’ester en justice s’il ne me présente pas ses excuses.

Allez-vous renouveler votre contrat avec le CSC, qui a expiré le 26 mai 2019?

A la fin de la dernière rencontre de championnat jouée contre l’USMA, dimanche passé, le manager du CSC Arama m’a proposé de renouveler mon contrat Je n’ai pas hésité à lui donner mon accord de principe bien que je sois sollicité par plusieurs clubs qui veulent m’engager au mercat d’été ; je précise que les deux saisons que j’ai vécues à Constantine, je n’ai manqué de rien.

Un dernier mot…

Je voudrais que les fans du CSC, qui méritent la révérence car ils ont toujours bien boosté leur équipe, sachent que j’ai été très heureux d’avoir porté, les deux saisons dernières, les couleurs du CSC, club avec lequel j’ai gagné le championnat et connu beaucoup de joie. Je suis prêt à signer un nouveau contrat avec leur club.


مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

زر الذهاب إلى الأعلى