اتحاد العاصمة

Après le rejet du recours de la FAF, L USMA va saisir le TAS Match du MCA : une affaire qui risque de coûter cher Le match que les Usmistes n’ont pas joué face au MCA n’a pas fini de faire

parler de lui. Le recours déposé à la FAF après la sanction infligée à I’USMA n’a pas donné le résultat espéré. La direction compte maintenant passer à la prochaine étape qui est d’aller saisir le TAS.

Le recours déposé à la FAF n’ayant rien donné la direction compte saisir le TAS pour essayer d’obtenir gain de cause. Rappelons que l’USMA a refusé de jouer le derby face au MCA suite à l’absence de 5 internationaux militaires en plus d’un sixième joueur étranger à savoir le Libyen Ellafi qui avait rejoint sa sélection pour élever le nombre des internationaux absents à 6 joueurs au total. Estimant que le club était dans son droit de ne pas jouer cette rencontre durant les dates FIFA, la direction de l’USMA était surprise d’apprendre qu’elle sera ponctionnée de 3 points et qu’elle a perdu le match du MCA sur tapis vert. La LFP ayant maintenu la programmation de cette rencontre est pour sa part persuadé de ne pas avoir lésé la formation de Soustara qui pour elle devait jouer cette rencontre comme l’a d’ailleurs expliqué le président de la Ligue Medouar. Ce dernier ne voit pas en quoi pouvait gêner les Rouge et Noir la programmation de cette rencontre et que les absences des internationaux de l’USMA n’étaient pas des manques difficiles à combler. Pour la direction de l’USMA, le club a été volé dans son droit et du moment que les joueurs soient allés représenter l’équipe nationale, leur demande de report devait être approuvée et c’est ce qui agace le plus les dirigeants qui avaient demandé le report de cette rencontre. C’est là que le bât blesse et les responsables usmistes qui ne comptent pas s’arrêter à ce rejet de leur recours adressé dernièrement à la FAF en espérant que la décision la plus juste sera prise. Voyant que leur droit ne leur a pas été restitué, les dirigeants vont maintenant passer à l’étape supérieure et aller déposer un nouveau recours au niveau du TAS algérien. Avec cette démarche, les responsables du club espèrent que la justice sera favorable à leur dossier et qu’un verdict positif soit prononcé avec l’espoir de rejouer le match ou au pire des cas influer pour ramener les sanctions à niveau le plus léger possible. Cependant si une nouvelle fois le recours fait l’objet d’un rejet, il est à se demander si la direction passera à l’étape suivante qui consiste à aller au TAS de Lausanne et porter le dossier à la FIFA. Pas si évident quand on sait que des frais importants sont à prévoir dans ce cas, ce qui peut dissuader les responsables de l’USMA qui devront payer approximativement 30 000€ pour l’ouverture du dossier par la FIFA. Autant dire que les derniers espoirs reposent sur le TAS qui pourrait provoquer un rebondissement dans cette affaire sinon il sera difficile d’aller à Lausanne vu les frais importants que peut coûter ce recours surtout en cette période de crise sans précédent que vit le club qui souffre déjà assez pour avoir des dépenses supplémentaires.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

زر الذهاب إلى الأعلى